EN FR

SUMMIT 2017

L’IMPORTANCE DE LA TAILLE !

(DE)CROISSANCE DU MUSÉE D’ART

DU 21ÈME SIÈCLE

Le Verbier Art Summit 2017 a été organisé en partenariat avec Beatrix Ruf et son équipe de curateurs  du Stedelijk Museum de Amsterdam, aux Pays-Bas. Il comprenait des intervenants influents du calibre de l'architecte Rem Koolhaas, de l'artiste Tino Sehgal, du prince Constantijn des Pays-Bas, du professeur Benjamin Bratton (professeur d'arts visuels à l'Université de la Californie à San Diego) et de la philosophe Cissie Fu (Université Emily Carr, Vancouver).

 

Le thème du Summit 2017 a été choisi personnellement par Beatrix Ruf qui s’est inspirée à ses expériences personnelles avec les transformations des institutions muséales pour lesquels elle a travaillé, et en particulier à leur correspondant  et progressive augmentation d'échelle. Le Summit a abordé des questions auxquelles chaque musée est appelé à se confronter: des questions  cruciales avec lesquelles les institutions s'interrogent problématiquement et sur lesquelles elles ont l’urgence de réfléchir et s’examiner de manière autocritique. Le Summit a été structuré autour des problématiques suivantes:

 

• Que signifie "L’importance de la taille!" dans votre domaine en ce moment?

• Qu'est-ce qui vous aide à penser au concept d’'expansion?

• Quel est l'avenir de la croissance dans votre domaine?

• Quelle est la fonction des institutions dans le futur?

 

Plutôt que envisager des conclusions limitants, les intervenants et les participants au Summit ont exploré ces questions à partir de leurs propres expériences, recherches, pratiques professionnelles et contextes institutionnels. L'artiste Robert Smithson a bien illustré la conclusion du Summit 2017 en cette phrase essentielle: «La taille détermine l’objet, mais l'échelle détermine l'art.» Il semble que l'échelle soit un concept et une expérience plus puissantes que la taille, en considérant ses propriétés souples et relationnelles. Les contemporaines possibilités technologiques nous rappellent le Musée imaginaire d’André Malraux, un musée sans murs dont l’échelle et la taille peuvent envisager un musée autant expandu qu'une ville, mais aussi un musée qui fonctionne avec et à l’échelle du monde et du langage. L’art que ce musée pourrait diffuser à travers des images technologiques, mais aussi les images de nouvelles technologies, permettra à la fois de donner forme à de nouveaux sentiments et de générer de nouveaux perceptions.

Benjamin H. Bratton

Le travail de Benjamin H. Bratton couvre la philosophie, l’art, le design et l’informatique. Il est professeur d'arts visuels et directeur du Centre de design et géopolitique de l'Université de Californie à San Diego. Pour la même université, il a récemment fondé le nouveau programme de baccalauréat en design spéculatif. Il est également professeur de design numérique à l’European Graduate School; professeur invité à l’Institut d'architecture de la Californie du Sud et il est directeur de programmes éducatifs à l'Institut Strelka pour les médias, l'architecture et le design de Moscou pour le période 2016-18.

Constantijn van Oranje-Nassau

Constantijn van Oranje-Nassau conseille les entreprises sur leurs stratégies d'innovation numérique. Depuis 2017, le gouvernement néerlandais l'a choisi comme envoyé spécial international de StartupDelta, avec l'ambition de faire des Pays-Bas le meilleur endroit pour lancer, construire, agrandir et développer des entreprises et des stratégies de business innovantes. Constantijn a travaillé dans les domaines de la gouvernance, du conseil en gestion et de la recherche et avis politique à la Commission européenne, au ministère des Affaires étrangères, à Booz Allen & Hamilton et à la RAND Corporation. Plus récemment, il était le chef de cabinet de Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne responsable de la stratégie numérique pour l'Europe. Il a ensuite créé sa propre entreprise de conseil et il a lancé le plus grand événement de start-up du Pays-Bas, le «StartupFest Europe», auquel ont participé plus de 36 000 personnes dans plus de 30 événements distribué sur 16 sites. Il occupe des positions dans les cabinets de conseil et d’administration du Stedelijk Museum d'Amsterdam, du World Press Photo et à la Fondation Prince Claus pour la culture et le développement et au Concours national de violon de Pays-Bas.

Rem Koolhaas

Rem Koolhaas (Rotterdam, 1944) a fondé OMA en 1975 avec Elia et Zoe Zenghelis et Madelon Vriesendorp. Diplômé à l'Architectural Association de Londres, il publie en 1978 “Delirious New York: un manifeste rétroactif pour Manhattan”. En 1995, son livre “S, M, L, XL” résume le travail de OMA dans «un véritable roman sur l'architecture». Il dirige les travaux d'OMA et d'AMO, la branche de recherche expérimental de OMA, qui opère dans des domaines autres que l'architecture, tels que les médias, la politique, les énergies renouvelables et la mode. Koolhaas est professeur à l'université de Harvard, où il dirige le course de planification urbaine. En 2014, il était directeur de la 14ème exposition internationale d'architecture de la Biennale de Venise, intitulée «Fundamentals».

Dr. Cissie Fu

Cissie Fu est doyenne à la faculté de Culture + Communauté de l’Université d’Art + Design Emily Carr et elle est cofondatrice de l’Initiative “Political Arts”, qui invite des differents penseurs du XXIe siècle à réfléchir sur les thématiques de la technologie numérique, de la créativité et des arts performatifs. Après un baccalauréat en gouvernement et philosophie à l’Université de Harvard, Cissie a exploré le droit de l’intérêt public à Washington, avant de poursuivre encore ses études à l’Université d’Oxford avec une maîtrise d'études en Études féminines, une maîtrise de science en recherche et méthodologie politique et un doctorat en politique et relations internationales. Elle a enseigné à Oxford et à l’University College de Londres, avant de devenir la tutrice principale et directrice des études au Leiden University College pour la faculté de gouvernance et des affaires internationales de l’université de Leiden à La Haye. De retour au Canada, elle continue son travail de curatrice indépendante et performer dans plusieurs institutions artistiques européennes et étrangères.

Christopher Kulendran Thomas

Christopher Kulendran Thomas est un artiste qui travaille sur les processus par lesquels l'art produit la réalité. Les oeuvres de Thomas sont été inclus dans la 11ème Biennale de Gwangju (2016), la 9ème Biennale de Berlin (2016) et aussi dans les exposition «Pain et Roses» au Musée d'Art Moderne de Varsovie (2016), “Co-Workers: Network As Artist” au  Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2015) et« Art Turning Left: How Values Changed Making » à la Tate Liverpool (2013).

Paul Spies

Paul Spies est diplômé en histoire de l'art et archéologie à l'Université d'Amsterdam. En 1987, il fonde “D’arts”, un cabinet de conseil et d’organisation spécialisé en histoire de l’art, qui produit de nombreux concepts pour musées, expositions, publications, campagnes de marketing et de communication culturel, et programmes télévisés. En 2009, il devient directeur du Musée Historique d’Amsterdam.Depuis lors, il a dirigé et supervisé la rénovation des exhibitions et de l'organisation de ces musées et il a également lancé plusieurs partenariats avec différents musées du patrimoine à Amsterdam. Depuis 2015, Spies est nommé directeur du Stiftung Stadtmuseum de Berlin et il a également été nommé curateur en chef des expositions de Berlin pour le Forum Humboldt (ouverture prévue en 2019).

Tobias Madison

La pratique artistique de Tobias Madison résiste à des catégorisations trop simplistes et elle se concentre particulièrement sur la question fondamentale de l’autodétermination. Son travail montre un intérêt continu pour le théâtre, la technologie et il possède un sens presque inhumain de autosuffisance.

Il a eu des expositions personnelles à l'Institut suisse de New York (2010) sous la direction de Gianni Jetzer et au Kunstverein Munich et il a aussi participé à des nombreuses expositions de groupe. Il a aussi été protagoniste de l’exposition personnelle “NO; NON; H, EP” à la Kunsthalle de Zürich et d’une commission pour Frieze en 2014. En avril 2015, Madison est retournée à la Kunsthalle Zurich pour jouer dans le Theater der Überforderung [Théâtre de l'excès], une performance d'un mois avec des répétitions ouvertes quotidiennes, dirigées par Barbara Weber et organisé en cinq premières. Madison enseigne dans le programme Master de la HEAD de Genève et contribue régulièrement en tant que critique à des magazines tels que Texte zur Kunst, Frieze, May et Flash Art.

Dave Beech

Dave Beech est membre du collectif artistique Freee et il est aussi parallèlement un écrivain reconnu et également professeur d’art à la Valand Academy de Göteborg. Son livre “Art and Value”, publié par Brill en 2015, a été sélectionné pour le Deutscher Memorial Prize. Son travail a été exposé à la Biennale d'Istanbul et à la Biennale de Liverpool. Il contribue régulièrement à Art Monthly. Il a été co-auteur avec John Roberts du livre “The Philistine Controversy”, publié par Verso (2002), et il a édité le livre de la séries editoriale MIT / Whitechapel “Beauty”. Il est co-éditeur et fondateur de la revue Art and the Public Sphere.

Tino Sehgal

Tino Sehgal, qui a d'abord étudié l'économie politique et la danse, a commencé à se dédier aux arts visuels en 2000. Il a acquis une renommée internationale pour son révolutionnaire travail expérimental présenté à la Biennale de Venise, à Documenta de Kassel, au Guggenheim Museum de New York et à la Tate Modern de Londres. Le Stedelijk Museum d'Amsterdam a travaillé avec Sehgal depuis le début de sa carrière, présentant son travail en 2004 et 2006; le musée a aussi acquis sa première œuvre en 2005. Pour Sehgal, une œuvre d'art consiste en une rencontre en direct entre l’œuvre et le spectateur. Sehgal ne réalise pas d'objets; il crée des «situations» dans l’espace du musée, dans lesquelles des interprètes exécutent des actions chorégraphiées et s’entretiennent parfois avec les visiteurs. Ces rencontres offrent au visiteur une expérience totalement unique d’œuvres d’art vivants.

LIVRE 2017

Ce livre est le résultat concrétisé du 2017 Verbier Art Summit, organisé en coopération avec Beatrix Ruf et l'équipe de curateurs du Stedelijk Museum Amsterdam. En transformant le Summit en publication, le dialogue mondial se poursuit.

S'abonner pour recevoir notre newsletter.

  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

Contacts
 

Verbier Art Summit    
Case Postale 435
1936 Verbier
Switzerland

 

Tel : + 41 79 305 32 70
Tel : + 31 68 370 90 34  

info@verbierartsummit.org